Tutoriel d’impression d’une clé paracentrique

Image a la une Impression

L’impression est une technique qui consiste à fabriquer une clé sur une serrure sans connaissances préalables de la clé originale. L’idée est d’obtenir les informations directement de la serrure elle-même – sans la démonter – simplement en associant un mouvement de bascule à une force de rotation avec une ébauche. Les goupilles de la serrure vont laisser des marques sur l’ébauche, sauf quand la combinaison de la clé est à la bonne profondeur.

Pour illustrer la technique, voici la vidéo d’un exemple d’impression :

Matériel idéal :

  • Une ébauche en laiton, correspondant à la serrure à ouvrir
  • Une lime aiguille demi-ronde de qualité Suisse
  • Une petite pince-étau (entre 10 et 15 cm)
  • Une lampe-loupe à néon
  • La serrure à ouvrir bien fixée dans son étau

 

Détails techniques :

Pour bien comprendre ce qui rend possible le fonctionnement de l’impression, il faut bien comprendre le fonctionnement d’une serrure à goupilles.

Une goupille ne réagit pas de la même manière quand elle est à la césure et quand elle ne l’est pas.

Lorsque l’on applique une force rotation, une ou plusieurs goupilles sont bloquées en cisaillement entre le rotor et le stator. Ces goupilles vont alors marquer la clé si on produit un mouvement de bascule avec la clé. Les goupilles bloquées agissent alors comme un pointeau sur la lame de la clé.

Ce qui est très intéressant est que lorsqu’une goupille est à la césure, elle n’est évidemment pas bloquée en cisaillement. Elle profite d’un petit espace de déplacement :
Passez la souris sur les images pour voir le déplacement

 

Zoom de la ligne de césure :

On comprend d’où provient ce jeu : en position de repos, le ressort pousse la goupille passive contre le rotor Lors du mouvement de basculement de la clé, la goupille active profite d’un jeu de plusieurs centièmes de millimètres (au maximum jusqu’à ce qu’elle touche le stator). Ce mouvement de la goupille accompagne le mouvement de la clé : aucune marque n’est créée contrairement à précédemment

Le mouvement de bascule de la clé ne produira alors aucune marque.

On peut en déduire que les marques créées indiquent les emplacements sur la clé dont la hauteur n’est pas adéquate. En d’autres termes, elles indiquent les emplacements à limer. Cela a pour effet de modifier la hauteur (pour le test suivant), et d’effacer les marques (pour une lecture claire du nouveau test).

Procédure :

Voici à quoi ressemble la surface de la lame de votre ébauche neuve :
Cliquez sur les images pour les agrandir

Zoom :

Préparation de l’ébauche :
Bien fixée dans la pince-étau, préparez la lame de la clé avec le côté plat de votre lime pour obtenir une surface lisse et homogène similaire à du verre dépoli :

Zoom :

C’est la surface idéale pour repérer les marques.

Premier « test » (prise d’empreinte) :
Insérez la clé dans le cylindre,
Appliquez et maintenez une force de rotation dans le sens d’ouverture,
Effectuez deux ou 3 mouvements de bascule de haut en bas.
Appliquez et maintenez une force de rotation dans le sens de fermeture,
Effectuez deux ou 3 mouvements de bascule de haut en bas.

Lecture du premier test :
Sortez la clé en faisant attention de ne plus appliquer de force de rotation.

Placez la clé sous la lampe-loupe pour repérer la ou les marques.

Zoom :

Le plus souvent, les marques ressemblent à des coups de pointeau sur la surface de la clé. Elles sont parfois difficiles à voir, elles peuvent apparaître sous la forme de points lumineux, ou au contraire de points sombres en comparaison avec le reste de la surface.

Première modification de la clé :
Utilisez le côté arrondi de votre lime pour former un arc de cercle à l’emplacement de la marque. S’il y a plusieurs marques, limez chacune soigneusement.

Deuxième prise d’empreinte :
La clé ainsi modifiée est maintenant prête pour un nouveau test,
Insérez à nouveau la clé dans le cylindre,
Appliquez et maintenez une force de rotation dans le sens d’ouverture,
Effectuez deux ou 3 mouvements de bascule de haut en bas.
Appliquez et maintenez une force de rotation dans le sens de fermeture,
Effectuez deux ou 3 mouvements de bascule de haut en bas.

Lecture des marques de la deuxième prise d’empreinte :
Sortez la clé en faisant attention de ne plus appliquer de force de rotation et placez-la sous la lampe-loupe.

Deuxième modification de la clé :
Utilisez à nouveau la partie arrondie de votre lime pour approfondir les arcs de cercle si des marques y apparaissent à nouveau, ou pour créer des arcs de cercle là où ça commence à marquer.

Zoom :

Au bout d’un moment, certains arcs de cercle n’auront plus de marques :
Il ne faut bien sûr pas limer à nouveau ces emplacements. Si vous avez bien suivi ce tuto, vous savez que cela signifie que ces emplacements ont enfin la bonne profondeur. Occupez-vous alors des autres emplacements qui marquent.

Et finalement, après quelques tests, la clé ayant été limée successivement, elle va ouvrir le cylindre !

En suivant scrupuleusement cette procédure, vous serez à même de fabriquer une clé fonctionnelle en quelques minutes !

J’espère que ce petit tutoriel vous a plu et qu’il vous aura permis de comprendre comment fonctionne l’impression.

Have Fun
FrenchKey

Ce site n’a pas pour vocation de former des cambrioleurs ou des espions industriels. Les techniques détaillées ne couvrent donc pas les méthodes spécifiques qui pourraient être utiles à ces personnes. Si vous travaillez pour un gouvernement ou avez pour fonction de protéger des données, des biens ou des personnes, n’hésitez pas à me contacter pour des explications ou formations adaptées à vos besoins particuliers.

You can leave a response, or trackback from your own site.

13 Responses to “Tutoriel d’impression d’une clé paracentrique”

  1. [...] à la bonne profondeur, la rayure cessera alors de se faire "comme par magie" (En réalité pour des raisons mécaniques bien précises). Une fois que toutes les dents de la clé sont limées à la bonne profondeur, plus aucune rayure [...]

  2. [...] la rayure cessera alors de se faire « comme par magie » (En réalité pour des raisons mécaniques bien précises). Une fois que toutes les dents de la clé sont limées à la bonne profondeur, plus aucune rayure [...]

  3. nico140 dit :

    Super tuto, j’ai réussi avec ma première ébauche!
    Merci pour ce partage et longue vie à ce site!

  4. [...] profondeur, la rayure cessera alors de se faire “comme par magie” (En réalité pour des raisons mécaniques bien précises). Une fois que toutes les dents de la clé sont limées à la bonne profondeur, plus aucune rayure [...]

  5. [...] profondeur, la rayure cessera alors de se faire “comme par magie” (En réalité pour des raisons mécaniques bien précises). Une fois que toutes les dents de la clé sont limées à la bonne profondeur, plus aucune rayure [...]

  6. hlidskjalf dit :

    et si on fait cette technique avec une clef sur plein de cylindre d’un systeme hiérarchisé, on obtient le pg?

    • Frenchkey dit :

      Hello,

      Oui effectivement.
      En théorie, il suffit de faire l’impression sur seulement deux cylindres variés (hors cylindres d’ouverture centrale) de l’organigramme pour en déduire le Passe Général.
      Pas très rassurant hein ;-) ?

  7. bidouille dit :

    pour l’impressionnante (!…) vidéo de la compétition (Jos Weyers), on voit l’opérateur ne faire que trois essais ? ou bien il y a des raccourcis dans le film ?
    Impressionnant

    • Frenchkey dit :

      Bonjour Bidouille,
      Il fait effectivement très peu d’essais (4 + celui de l’ouverture), mais on il a pris soin de préparer sa clé avant le premier test.
      La combinaison devait n’être que très peu profonde sur certaines goupilles, et à mon avis la vidéo n’a pas été raccourcie.
      Il n’est pas multi-champion pour rien ;-) l’ouverture fine de serrures demande de l’entrainement comme tu le sais.

  8. chance dit :

    Sujet très captivant !!!

  9. scrap13 dit :

    dans la théorie ca parait simple hors j’ai essayé sur ma serrure / verdict aucune rayure n’apparait ??? j’ai des doutes sur la faisabilité????

    • Frenchkey dit :

      Il est absolument préférable d’utiliser des ébauches ne laiton, et de la préparer avec attention pour obtenir une surface bien homogène et propre. Une lampe-loupe est souvent un bon compagnon, surtout pour débuter.

Leave a Reply

Powered by WordPress | Designed by: Download Premium WordPress Themes | Thanks to Compare Best WordPress Themes, best wordpress themes and Free WordPress Themes